Géologie

 

Le Rocher du diamant culmine à 176 m et est en fait le reste d'un ancien édifice volcanique, il a gardé une forme conique.

Quand on regarde le sommet, on comprend l'intensité de l'érosion: l'ensemble des parois présentent de vastes échancrures. Au début les parois abritaient des blocs rocheux maintenus en place par un matériau assez friable. Mais ce ciment a vraisemblablement fini par s'altérer, causant l'éboulement des rocs. Parfois on retrouve des blocs rocheux en aval amassés de façon instable et retenus par des racines de  "figuiers maudits".

Au fil du temps, la couche qui entoure le culot volcanique ( schéma 2 ) finit par disparaître avec l' érosion pour arriver au stade actuel  ( schéma 3 ).

Sa formation remonte à un peu près moins d'un million d'années, et c'est d'ailleurs au cours du même épisode géologique qu'est né le Morne Larcher.